Amjad Wardeh

Artiste peintre et cinéaste

Encouragé par son père, Amjad a poursuivi une carrière dans les arts visuels. Depuis ses études à la faculté des beaux-arts de l’université de Damas, il explore différents matériaux et techniques et développe un style qui lui est propre, inspiré par l’abstraction et l’expressionnisme.

Il expose dans plusieurs villes à travers le monde, notamment Beyrouth, Londres et Istanbul.

Amjad a travaillé comme animateur pour la télévision, directeur artistique pour des magazines et assistant de cours à la faculté des beaux-arts de l’université de Damas. Depuis peu, il réalise des courts métrages et souhaite approfondir cette nouvelle passion.





captcha

Votre parcours :

Depuis tout petit, je dessine. Lorsque j’ai dit à mon père, également un artiste, que je souhaitais en faire mon métier, il a voulu m’enseigner les techniques de peinture pour me préparer à l’école des beaux-arts de Damas. Cette formation m’a donné l’espace et le temps nécessaire pour explorer mon style et de me définir comme artiste. On passait beaucoup de temps à s’exercer.
J’ai depuis été prof à l’université de Damas, j’ai travaillé dans le dessin animé pour la télévision syrienne, et j’ai été directeur artistique pour des magazines tels que Sabaya.

Une réalisation marquante :

J’ai remporté le concours de courts métrages MADE in MED 2014 avec War on famous canvas.
http://www.euromedaudiovisuel.net/p.aspx?l=fr&t=news&mid=21&did=1868
« Ça m’a permis d’aller à Cannes et de rencontrer des professionnels du milieu.
J’ai aussi participé à une exposition collective à Londres dont une partie des profits a servi à aider les réfugiés syriens. J’ai tout vendu !

Vous en quelques mots :

Ambitieux et très exigeant avec moi-même.

Vos ambitions :

J’aimerais explorer le monde du cinéma et faire plus de courts métrages.
J’ai envie d’élever mon art à d’autres niveaux, de faire de grandes installations, par exemple.

Votre processus créatif

C’est assez spontané. Parfois, j’essaie d’orienter ma démarche, mais en fin de compte, je me laisse conduire par mon pinceau. C’est comme si la peinture s’emparait de moi.

Vos inspirations

La photographie, les livres sur l’art, les sites sur l’art, les expositions.

Ce que vous aimez faire en dehors de votre pratique artistique :

J’aime la musique, je m’entraîne physiquement et j’aime étudier les langues.

Montréal pour vous :

Je trouve que Montréal est une ville ouverte à l’art ! On dirait qu’il n’y a pas de limites, qu’on peut être soi-même. Et les gens aiment les arts et la culture ! J’aime beaucoup l’accueil des gens et la mixité. Je ne connais pas encore très bien la ville, mais j’ai hâte de découvrir ses galeries d’art et lieux d’exposition.

Avec qui aimeriez-vous travailler dans l’avenir :

C’est sûr que si je me lance dans la réalisation de films, je chercherai à travailler avec des acteurs et des musiciens, mais de façon générale, je suis assez indépendant et autodidacte. Je suis même un peu égoïste (rire) ; je crois que dans une équipe, il faut un décideur, sinon c’est chaotique.

Vos attentes pour ce répertoire :

Être connu ! Avoir des opportunités de montrer mon art et rencontrer d’autres créateurs.