Christian Sha Shati

Musicien autodidacte

Musicien autodidacte, Sha Shati a développé son talent pour la guitare et en a fait sa carrière. Il compose de la musique pour des séries, des films et des jeux vidéo. Il donne également des cours de guitare. Il maîtrise à la fois la guitare électrique et la guitare acoustique.





captcha

Votre parcours :

En fait, j’ai trouvé une guitare qui traînait. Elle n’était pas en très bon état, mais bon, je n’y connaissais pas grand-chose. Je me suis à gratter et à expérimenter, et j’ai accroché. Je me suis alors acheté une nouvelle guitare et je me suis mis à jouer des heures et des heures chaque jour. J’ai suivi quelques cours à Damas pour aller chercher des notions, mais globalement, j’ai appris par moi-même. Ça m’a probablement permis de développer mon propre style.

Quels sont les groupes ou les musiciens qui vous inspirent ?

Joe Satriani, Metallica, Stevie Ray Vaughan… Mais j’écoute aussi du classique et de vieilles chansons arabes. Et puis, bien que je joue de la guitare, j’adore écouter le piano !

Décrivez-vous en quelques mots :

Autodidacte… Et je crois que pour s’obstiner des heures sur une guitare, il faut être assez têtu.

Un projet qui se démarque ?

J’ai vraiment aimé tous mes projets, je prends beaucoup de plaisir à composer pour les gens.

Une ambition, un rêve ?

Être apprécié pour ma musique. Mon style n’est ni oriental ni occidental : c’est un truc à moi. J’aime faire de la musique bizarre (rire).

Qu’aimez-vous faire dans vos temps libres ?

Je suis plutôt obsédé par la musique. Mais j’ai aussi besoin de prendre l’air. Je fais du vélo. L’été, je peux faire trois ou quatre heures de vélo par jour. J’aime aussi le camping.

Montréal pour vous :

Je suis content d’être ici. Montréal est un mélange de personnes de partout, c’est étrange et charmant à la fois. Les gens te sourient avant même de te connaître. Moi, j’aime même l’hiver ici. Quand il neige, je me sens au Canada. Ça me change de ce que je connais et j’aime le changement.

Un lieu préféré :

L’île des Sœurs.
On a été à la cueillette des pommes aussi, et j’ai beaucoup aimé ce concept. Et l’automne, c’est très beau.

Ce que vous aimeriez partager sur la Syrie :

Les gens sont bons et notre histoire est très ancienne.

Ce qui vous manque :

Ma maison et celle de mes grands-parents. Chez nous, tout le monde se connaît. Tout me paraît si lointain maintenant… Avant d’arriver à Montréal, j’étais au Liban, alors ça fait déjà plusieurs années que j’ai quitté le pays et je commence déjà à oublier des choses…

Un plat préféré ?

Le ragoût de kofta. C’est du kebbeh, du poulet et des pois chiches dans une sauce au yaourt chaude.